Devenir auxiliaire de vie scolaire : Missions, Formations et Salaire

Si vous avez de l’empathie pour les enfants handicapés, vous devez certainement vous plaire dans le métier d’Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS). Encore appelé Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap (AESH), une AVS est chargée d’accompagner les enfants handicapés dans le cadre de leur vie scolaire et parascolaire. Ses fonctions sont exercées généralement au sein des établissements scolaires qui accueillent des enfants handicapés. Cependant, avant de pouvoir exercer ce métier, il faut être admis sous dépôt de dossier de candidature. Vous pouvez donc découvrir à travers des fiches métiers, la formation requise pour devenir une AVS ainsi que les missions qui incombent à ce travail.

Missions

Les fiches métiers ont pour rôle de donner des détails sur les conditions d’accès aux métiers. Ainsi, l’auxiliaire de vie scolaire ou AVS a pour mission principale de guider les jeunes en difficultés ou en situation d’handicap tout au long de leur vie scolaire et parascolaire. L’AVS peut s’occuper de plusieurs enfants ou alors d’un enfant en particulier au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée accueillant des enfants handicapés. Il ne s’agit pas de missions d’enseignement, mais plutôt d’accompagnement, de suivi de ses élèves dans un cadre de vie scolaire et parascolaire.

Ainsi, une auxiliaire de vie scolaire doit intervenir dans les classes dans le but d’assister ou d’aider un ou plusieurs élèves dans leur déplacement ou dans leur manipulation de matériel. Il doit également aider les élèves, qui sont en difficultés ou qui sont handicapés, à participer aux sorties de classe. Une AVS doit aider ces élèves à maintenir et à améliorer leur santé en observant des gestes médicaux comme l’hygiène, la prise de repas, etc. La vie sociale de ses enfants est importante, alors l’AVS doit participer à la stimulation de la communication entre les élèves suivis et leurs camarades ou leurs familles.

Formations requises et salaire

Le métier d’auxiliaire de vie scolaire implique plusieurs qualités naturelles et que l’on peut acquérir à travers une formation particulière. Comme qualités naturelles, l’auxiliaire de vie scolaire doit avoir un dévouement total aux élèves suivis pour s’assurer de leur santé et de leur bien-être. C’est une personne qui doit avoir une certaine résistance émotionnelle. Elle doit avoir de la patience, de tact, de force morale et physique, de pédagogie et surtout d’empathie. Elle doit être capable d’instaurer un climat de confiance et faire preuve de compréhension et d’écoute. Ce sont là des qualités naturelles que doit avoir une personne qui aspire à l’emploi d’accompagnant éducatif social.

Cependant, sans diplôme ni formation spécifique, l’accès au métier d’accompagnant des élèves en situation d’handicaps (AESH) est fermé. Avec un diplôme de niveau 5 en accompagnement éducatif social suivi d’une certaine expérience, vous aurez plus de facilité à accéder au métier d’AVC. Par contre, exercer ces genres de métiers revient à le faire pendant une durée limitée de 6 ans.  L’emploi d’auxiliaire de vie scolaire est le mieux payé de certains emplois. Un débutant dans ce métier peut espérer jusqu’à 1150 euros par mois.

Pour améliorer la situation de vie des enfants handicapés, ils sont suivis par des auxiliaires de vie scolaire qui se charge de s’occuper de leur vie sociale et physique au sein de leur école et aussi en dehors. Avec un diplôme et une formation correspondante, vous pouvez devenir une AESH ou AVC et espérer un salaire assez considérable.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles en lien